Pôle santé pour lutter contre la désertification médicale en Rhône Lez Provence

pole-sante-rhone-lez-provence

Rhône Lez Provence

 » Il n’y a d’avenir que pour un territoire qui prend soit de ses habitants »

Voila plusieurs mois que Rhône Lez Provence a engagé une grande initiative pour délutter contre la désertification médicale. Nous manquons de médecins, généralistes et spécialistes, c’est une évidence qui devient très pénalisante pour de nombreux habitants. Les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous sont trop longs .L’Interco Rhone Lez Provence a décidé d’engager un dispositif pour améliorer cette situation. Avec notre compétence au développement économique, nous avons décidé d’établir un partenariat inédit « Public/Privé » avec Monsieur Robert David propriétaire du tout nouveau pôle santé sur le rond-point de l’Armée d’Afrique Bollène. Déjà plusieurs médecins et acteurs de la santé y sont installés ou ont manifesté leur intérêt : Rhône Lez Provence s’engager à mettre à la disposition des prestataires, des locaux adaptés et des services associés à des prix attractifs. C’est une avancée considérable pour le confort des jeunes pratiquants que nous tentons d’attirer sur notre territoire intercommunal car il faut bien le dire : à quoi bon mener des politiques publiques si nous  ne prenons pas soins de nos concitoyens fragilises par un déficit de médecins. Cette situation doit être corrigée, ce sera désormais chose faite !

Anthony Zilio

Président de la communauté de communes Rhône Lez Provence

Anthony zilio

 

 

 

 

 

 

 

Pôle Santés

Pour lutter contre la désertification médicale

La baisse du nombre de médecins en activité et le vieillissement de la population générent une congestion croissante d’accés aux soins sur notre territoire. Afin d’attirer de nouveaux médecins et pérenniser une offre médicale de proximité aujourd’hui déficitaire, un pôle santé intercommunal s’implante Bollène sous l’impulsion de Monsieur Robert DAVID, entrepreneur avec la Communauté de communes Rhône Lez Provence envisager un partenariat public / privé innovant.

Avec 14 médecins généralistes, dont 9 âgés  de plus de 55 ans pour 25000 habitants, le territoire Rhône lez Provence commence à etre touché par la désertification médicale. Inférieure à la moyenne nationale, la densité médicale est préoccupante, dans le meme temps, la part des personnes âgées augmente: 25% de la population a plus de 60 ans, 10% plus de 75 ans.

Afin d’apporter juin réponse ces enjeux de santé qui s’inscrivent pleinement dans la politique d’aménagement et de développement économique du territoire, la communauté de communes Rhône Lez Provence a décidé d’agir.

Diagnostic et concertation avec les professionnels de santé

C’est derniers mois les élus communautaires ont multiplié les rencontres avec les professionnels de santé et les organismes du secteur médico-social, l’Agence Régionale de Santé notamment.

Un diagnostic a été réalisé durant l’été afin d’étudier le déséquilibre entre l’offre et les besoins de la population. Ces consultations ont confirmé l’urgence de créer un pôle santé intercommunal dans le but d’attirer de nouveaux praticiens et de créer la dynamique attendue sur le territoire. Le principe est de favoriser le regroupement de praticiens médicaux et paramédicaux dans une structure centrale et pluridisciplinaire.

Des locaux et des services clé en main

Un rapprochement s’est opéré avec monsieur Robert David, entrepreneur bollénois l’origine de la rénovation et réhabilitation du batiment Les Cédres Bollène dont la vocation est d’accueil des professionnels de la santé. Le pôle santé intercommunal Les Cédres », situé au 50 Chemin du Souvenir à proximité de l’école Curie, occupe 800 m? avec une dizaine de cabinets, des salles d’attente, des salles d’examens, des espaces de réunions.

 

Déjà opérationnel, il accueille une pédiatre, une psychologue et deux cabinets dentaires. Deux généralistes bollenoises, les Docteurs Jeanne Pujol et Catherine Vernois pourraient transférer bientot leur cabinet.
 » Ce pole de santé intercommunal nous apprend etre la fois politique, gestionnaire, économiste et visionnaire. Il est une vraie chance pour notre territoire »
Anthony Zillio, Président de Rhone Lez Provence.
pôle santé Bolleneplan pole sante rhone lez provence
Une action volontariste de promotion du territoire
 » Nous avons besoin de communiquer et de promouvoir le pôle santé autant que le territoire, nous contactons les médecins en fin de carriere qui envisagent d’échelonner leur départ en retraite et d’autres exercant ailleurs désireux de s’installer en Provence pour améliorer leur qualité de vie. Nous envisageons la création de services de médecine pour le développement de partenariats, également la presse et des sites spécialisés pour relayer l’information. Nous prévoyons la création d’un service de navette pour desservir le pôle santé depuis les différentes communes, ainsi qu’un accompagnement des médecins pour la réalisation de vacations ou les consultations d’urgence dans les communes, pour faire émerger la télémédecine ou la téléconsultation » plaide Lise Bajeux, chargée de la santé et de la mission du Contrat Local de Développement de l’Économie Sociale et Solidaire Rhone Lez Provence.
Xavier Taupins, DGA à Rhône Lez Provence en explique le fonctionnement : « pour améliorer les conditions d’exercices et alléger les contraintes des médecins, notre collectivité mettra à la disposition des praticiens le personnel de secrétariat, le ménage et l’entretien, une sorte de forfait global d’assistance et d’usage. En échange, les professionnels de santé paieront un loyer adapté le plus attractif possible ».

Le point de vue du Docteur Jeanne Pujol Hering

Diplomée de la faculté de médecine de Marseille, Jeanne Pujol Hering, généraliste de 33 ans s’est associée au Docteur Catherine Vernois (41 ans) en janvier 2017 pour reprendre le cabinet de l’avenue Th. Aubanel Bollene suite au départ à la retraite de 3 confreres. Moins d’un an plus tard au rythme de 40 patients par jour et au bord de lépuisement professionnel, elle cherche activement les moyens d’assurer la pérennité de son cabinet.

Que pensez-vous du concept de pole santé intercommunal ?

« La Communauté de communes Rhone Lez Provence ma convié une visite avec le propriétaire, ce pôle santé est un très bel outil de travail, adapté au mode d’exercice libéral actuel des médecins: indépendance, travail en réseau, moins d’isolement. Mon associer  et moi avons pris la décision d’y transférer notre cabinet. La flexibilité du lieu et les aménagements sur-mesure comme une salle d’attente spacieuse capable de recevoir le flux important de nos patients en consultation libre sont des critères appréciables ».

Qu’attendez vous du pôle santé intercommunal ?

 » Ce pôle santé est le coup de pouce tant attendu qui arrive enfin ! Notre charge de travail considérable, plus de 40 patients part jour, nos conditions de travail, les contraintes et charges financières que nous subissons nous amèneront, si la situation perdure, à fermer le cabinet dans 6  ou 12 mois. Nous attendons de l’intercommunalité un accompagnement à l’installation personnalisé et des propositions incitatives. Nos discussions sont en cours.

Interview Croisée

Laurence Desfonds, conseillere communautaire, élue de Bollène et Benoît Sanchez, 1er vice-président à Rhône Lez Provence, élu de Mondragon.

Laurence-Desfondbenoit sanchez

Quels sont les enjeux et les objectifs du Pole Santé ?

Benoit Sanchez : Maintenir le nombre de médecins et d’accueillir des médecins est notre priorité. Dans 5 ans, notre territoire sera un désert médical. Il est déjà difficile de trouver un médecin traitant ou de consulter un spécialiste, ceux-ci ne prenant plus de nouveaux patients ou avec des délais très longs. A Bollene, le diagnostic territorial de santé montre de façon alarmante des besoins non satisfaits d’accès aux spécialistes …

Quel est l’intérêt d’un échelon intercommunal pour la santé ?

L. Desfonds : L’intercommunalité permet un meilleur maillage territorial et une approche plus large et légitime sur les projets et les solutions de santé: plus la santé sorganise, plus l’offre se développe et se diversifie, plus le territoire est attractif.

B.Sanchez : L’intérêt du niveau intercommunal, c’est d’élargir la vision en termes d’échelle et de croisement des compétences. Faire jouer les synergies avec le développement économique, le soutien aux acteurs de l’économie sociale et solidaire, l’environnement… Cela permet d’avoir une action santé plus déterminante.

Quel rôle pour l’intercommunalité dans ce pôle santé ?

L.Desfonds : Les structures de santé coûtent cher. Participer aux frais de fonctionnement est justifié compte-tenue du service rendu à la population. A l’aide de mesures incitatives comme peuvent bénéficier d’autres acteurs économiques du territoire, l’intercommunalité accompagnera personnellement les médecins qui s’installeront dans le pôle santé.

B.Sanchez : L’offre de soins ne peut se résumer à une offre immobilière. Le territoire doit être globalement attractif. Cette attractivité repose sur les infrastructures, écoles, commerces, pharmacie, emploi pour le conjoint, logement, modes de garde pour les enfants, transport, activités culturelles, cadre de vie. Tout ceci relève du développement local. L’intercommunalité y a donc pleinement son rôle à jouer.

 » La conception de cet ensemble de 1500 m2 doté d’un parking de 50 places m’a été inspirée des maisons de santé que j’ai observées à l’étranger » explique Robert David.  » Ce qui différencie ce lieu et le rend pertinent, c’est sa faculté à réunir des professionnels, à créer des synergies grâce à des services et des espaces mutualités, le tout dans un environnement de travail de grande qualité, modulable, évolutif et accueillant », ajoute-t-il.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.